08 juin 2007

TIHOTA

Tihota c'est la parfumerie que j'aime: luxueuse et pourtant simple, compréhensible... et portable!

"Sucre" en polynésien,Tihota n'est pas un jus sucré à l'extrême, comme ces bonbons gélatineux à base de graisse porcine qui vous carient les dents. Tihota évoque plutôt la douceur d'un macaron Ladurée et le sourire du gamin qui le déguste.

"Less is more" ou "Le mieux est l'ennemi du bien": pas d'avalanche de notes [vanille et musc] mais une vanille décomplexée, vibrante, chaude, décadente. Une vanille, que l'on connaît certes, mais qu'on retrouve ici dans sa forme la plus pure et la plus gourmande. L'évolution est limitée mais la tenue est tout simplement incroyable.

Cette création du génial Francis Kurkdjian [Le Male et Fragile pour Gaultier, Rose Barbare pour Guerlain, For Her Narciso Rodriguez...] est éditée à seulement 999 exemplaires. Les propriétaires d'un flacon pourront cependant le commander à vie, chez Indult.

Il me faut un flacon de Tihota. Tout de suite.

★ ★ ★ ★ ★

Eau de Parfum 50 ml [160 €].
SILLAGE ET RÉMANENCE

Je vais sans horizon notoire,
Sans suite et sans idéal presque,
Au gré d’un songe aléatoire,
J’ai pour chemin des arabesques.

Le long de veilles illusoires,
J’ai senti des parfums légers.
La nuit blanche en aurore noire
Insensiblement s’est changée.

Que m’enveloppent ces arômes,
De la nuit, seule survivance,
Chypre, fleurs, bois, poudres et baumes,
Par vagues, légère présence.

Rémanence d’un temps subtil,
Livre ton bouquet et ta fresque,
Verse ta caresse intactile :
Jasmin, santal et arabesque.

David Herschel