11 décembre 2008

LOVE IN BLACK

Quand le parfumeur préféré de Napoléon III propose sa violette, le résultat est logiquement impérial.

Les premières minutes de Love in Black de Creed sont pourtant d'une relative simplicité, la violette y est claire, évidente et pimpante. Puis elle affiche une dualité entre l'innocence fruitée du cassis, et le mystère d'un accord de bois et d'humus. L'exécution est superbement maîtrisée, les ingrédients sont de la plus haute qualité, la tenue est tout simplement irréprochable.

Une nouvelle référence pour les amateurs de violette.

★ ★ ★ ★ ★

Eau de parfum 75 ml [94 €].
SILLAGE ET RÉMANENCE

Je vais sans horizon notoire,
Sans suite et sans idéal presque,
Au gré d’un songe aléatoire,
J’ai pour chemin des arabesques.

Le long de veilles illusoires,
J’ai senti des parfums légers.
La nuit blanche en aurore noire
Insensiblement s’est changée.

Que m’enveloppent ces arômes,
De la nuit, seule survivance,
Chypre, fleurs, bois, poudres et baumes,
Par vagues, légère présence.

Rémanence d’un temps subtil,
Livre ton bouquet et ta fresque,
Verse ta caresse intactile :
Jasmin, santal et arabesque.

David Herschel