22 novembre 2010

BLANCHE

Byredo propose son parfum clean, mais pas question de singer un savon ou un déodorant ici. Blanche c'est une vraie idée, une lumineuse abstraction.

Des aldéhydes et un néroli câlin sont identifiables en tête, la suite tient plus du poème. Tantôt musquée comme du linge frais, tantôt légèrement fruitée, tantôt effervescente comme une limonade partagée dans les rires... la propreté s'humanise. Blanche est ingénue, attendrissante, d'une originalité presque surnaturelle.

Le parfum d'une fée.

★ ★ ★ ★

Eau de Parfum 50 ml [95 €] et 100 ml [140 €].
SILLAGE ET RÉMANENCE

Je vais sans horizon notoire,
Sans suite et sans idéal presque,
Au gré d’un songe aléatoire,
J’ai pour chemin des arabesques.

Le long de veilles illusoires,
J’ai senti des parfums légers.
La nuit blanche en aurore noire
Insensiblement s’est changée.

Que m’enveloppent ces arômes,
De la nuit, seule survivance,
Chypre, fleurs, bois, poudres et baumes,
Par vagues, légère présence.

Rémanence d’un temps subtil,
Livre ton bouquet et ta fresque,
Verse ta caresse intactile :
Jasmin, santal et arabesque.

David Herschel