05 décembre 2011

AMBRE, MUSC, SANTAL

Musc Sultan.

Le premier parfum de La Sultane de Saba est une véritable ode aux Mille et Une Nuits, à ses mystères, et à son extrême sensualité. Le nom est un indice, le musc [animal et particulièrement vibrant] occupe une place centrale.

Autour de lui, un éventail de notes ardentes. Bois de cèdre, un duo ambre/ambregris légèrement iodé, une touche d'encaustique/cire d'abeille, et surprise, un patchouli plus présent que le santal.

La composition est homogène, techniquement impeccable : le plus important sillage et la meilleure tenue depuis longtemps.

Absolument fastueux.

★ ★ ★ ★ ★

Eau de Parfum 100 ml [69 €].
SILLAGE ET RÉMANENCE

Je vais sans horizon notoire,
Sans suite et sans idéal presque,
Au gré d’un songe aléatoire,
J’ai pour chemin des arabesques.

Le long de veilles illusoires,
J’ai senti des parfums légers.
La nuit blanche en aurore noire
Insensiblement s’est changée.

Que m’enveloppent ces arômes,
De la nuit, seule survivance,
Chypre, fleurs, bois, poudres et baumes,
Par vagues, légère présence.

Rémanence d’un temps subtil,
Livre ton bouquet et ta fresque,
Verse ta caresse intactile :
Jasmin, santal et arabesque.

David Herschel