20 février 2012

SAHARIENNE

Un Saint Laurent mineur.

Bergamote surdosée et citron fluorescent, Saharienne remplit son rôle de néo-cologne, sans surprise, et pendant quelques minutes seulement. Le fond s'apparente à un rhizome de gingembre, aux accents terreux et pas très attirant.

Joli flacon en verre drapé [préhension idéale], surmonté d'un bouchon bizarrement cabossé.

☆ ☆ ☆ ☆

Eau de Toilette 75 ml [62 €] et 125 ml [90 €].
SILLAGE ET RÉMANENCE

Je vais sans horizon notoire,
Sans suite et sans idéal presque,
Au gré d’un songe aléatoire,
J’ai pour chemin des arabesques.

Le long de veilles illusoires,
J’ai senti des parfums légers.
La nuit blanche en aurore noire
Insensiblement s’est changée.

Que m’enveloppent ces arômes,
De la nuit, seule survivance,
Chypre, fleurs, bois, poudres et baumes,
Par vagues, légère présence.

Rémanence d’un temps subtil,
Livre ton bouquet et ta fresque,
Verse ta caresse intactile :
Jasmin, santal et arabesque.

David Herschel