01 août 2015

LA RELIGIEUSE


Le mantra de cette religieuse est "Délivrez-nous du Bien!". Mission accomplie avec la vente de la marque Serge Lutens au géant de la cosmétique Shiseido.

La religieuse est donc un produit générique, destiné au plus grand nombre. Le jasmin le plus faible de la collection, une déception. La religieuse confirme aussi le décalage entre les thèmes ambitieux du créateur, et les contraintes du marché.

Le jasmin est tout juste esquissé, incompréhensiblement sucré. L'encens et le musc sont présents, mais utilisés avec beaucoup trop de parcimonie. Le final arrive en quelques minutes, et se résume en deux mots : savon mou.

On s'attendait à l'ambiance mélancolique et lugubre d'un monastère, aux affres d'une sexualité inassouvie... Lutens parlait peut-être du gâteau.

☆ ☆ ☆ ☆

Eau de Parfum 50 ml [105 €].
SILLAGE ET RÉMANENCE

Je vais sans horizon notoire,
Sans suite et sans idéal presque,
Au gré d’un songe aléatoire,
J’ai pour chemin des arabesques.

Le long de veilles illusoires,
J’ai senti des parfums légers.
La nuit blanche en aurore noire
Insensiblement s’est changée.

Que m’enveloppent ces arômes,
De la nuit, seule survivance,
Chypre, fleurs, bois, poudres et baumes,
Par vagues, légère présence.

Rémanence d’un temps subtil,
Livre ton bouquet et ta fresque,
Verse ta caresse intactile :
Jasmin, santal et arabesque.

David Herschel