14 mai 2007

CASTELBAJAC

J'en suis convaincu: les parfums c'est avant tout une histoire de souvenirs. De souvenirs d'enfance plus précisément. On aime un parfum qui nous rappelle une grand-mère, l'odeur d'un délicieux gâteau, ou encore la construction d'une cabane près d'un cerisier en fleurs...

Cette adorable petite bouillotte rouge vif contient donc une fragrance dédiée à l'amande. Des notes de muguet, fleur d'oranger, cyclamen, vanille, bois de cèdre et musc complètent cette création de Maurice Roucel. Parfait pour un rendez-vous amoureux ou pour la rigueur d'un bureau, Castelbajac réussit l'exploit d'être à la fois ludique et distingué.

★ ★ ★ ★

Eau de Parfum 30 ml [32 €] 50 ml [53 €] et 80 ml [65 €].
SILLAGE ET RÉMANENCE

Je vais sans horizon notoire,
Sans suite et sans idéal presque,
Au gré d’un songe aléatoire,
J’ai pour chemin des arabesques.

Le long de veilles illusoires,
J’ai senti des parfums légers.
La nuit blanche en aurore noire
Insensiblement s’est changée.

Que m’enveloppent ces arômes,
De la nuit, seule survivance,
Chypre, fleurs, bois, poudres et baumes,
Par vagues, légère présence.

Rémanence d’un temps subtil,
Livre ton bouquet et ta fresque,
Verse ta caresse intactile :
Jasmin, santal et arabesque.

David Herschel