05 février 2008

GUCCI BY GUCCI

Un spot luxueux et hypnotique réalisé par David Lynch.

Un flacon et un bouchon époustouflants.

Un jus boiteux.

En tête et pendant quelques minutes, de jolies notes fruitées de poire et de goyave, parfaites pour les achats impulsifs.

Puis derrière, l'horrible "patchouli" qu'on sent partout et depuis trop longtemps. Un accord synthétique qui n'a plus rien du patchouli, une senteur consensuelle, ennuyeuse et navrante. Premier parfum sous le règne de Frida Giannini, nouvelle directrice de la création, Gucci By Gucci annonce un changement radical après Tom Ford. Adieu l'originalité d'un Gucci Pour Homme, bonjour le formatage et le marketing à outrance.

☆ ☆ ☆ ☆

Eau de Parfum 50 ml [75 €] 75 ml [95 €].
SILLAGE ET RÉMANENCE

Je vais sans horizon notoire,
Sans suite et sans idéal presque,
Au gré d’un songe aléatoire,
J’ai pour chemin des arabesques.

Le long de veilles illusoires,
J’ai senti des parfums légers.
La nuit blanche en aurore noire
Insensiblement s’est changée.

Que m’enveloppent ces arômes,
De la nuit, seule survivance,
Chypre, fleurs, bois, poudres et baumes,
Par vagues, légère présence.

Rémanence d’un temps subtil,
Livre ton bouquet et ta fresque,
Verse ta caresse intactile :
Jasmin, santal et arabesque.

David Herschel