03 mars 2008

SMILEY

Morosité? Mélancolie? Anxiété? La solution c'est peut-être Smiley, le premier parfum antidépresseur!

Ou peut-être pas.

Smiley contient de la théobromine, une molécule végétale [présente dans le chocolat par exemple] qui stimule nos influx nerveux; mais aussi de la phényléthylamine, l'amphétamine de l'amour, celle que nous produisons quand nous sommes amoureux.

Ça fonctionne? Bien sûr que non, voyons. Et le parfum n'est même pas sympa.

Un petit héspéridé [Bergamote, Orange] rafraîchissant mais trop fugace, sur un fond [Cacao, Musc] brouillon et franchement synthétique. Smiley me fait penser à un reste de Fanta sur une nappe en vinyle.

Démoralisant.

☆ ☆ ☆ ☆
Eau de Parfum 30 ml [35 €] et 50 ml [50 €].
SILLAGE ET RÉMANENCE

Je vais sans horizon notoire,
Sans suite et sans idéal presque,
Au gré d’un songe aléatoire,
J’ai pour chemin des arabesques.

Le long de veilles illusoires,
J’ai senti des parfums légers.
La nuit blanche en aurore noire
Insensiblement s’est changée.

Que m’enveloppent ces arômes,
De la nuit, seule survivance,
Chypre, fleurs, bois, poudres et baumes,
Par vagues, légère présence.

Rémanence d’un temps subtil,
Livre ton bouquet et ta fresque,
Verse ta caresse intactile :
Jasmin, santal et arabesque.

David Herschel