14 avril 2008

EAU DE SHALIMAR

Récemment, pour parler d'Eau de Shalimar, Chandler Burr l'a comparée avec la version 1925 de Shalimar. Le pauvre n'a rien compris.

Que les amoureuses du parfum emblématique de Guerlain se rassurent, Eau de Shalimar n'a pas vocation à concurrencer son illustre aîné, et encore moins le remplacer. Cette nouvelle incarnation se destine à un public novice, à qui on reproche de porter uniquement des fruités-floraux sans offrir une réelle alternative. Des notes fusantes et gracieuses de citron vert et d'orange ouvrent la voie à une vanille royale, ronde et poudrée, ample et distinguée. La seule et unique guerlinade, ici dans une version épurée, et profondément respectueuse.

Exquise.

★ ★ ★ ★

Eau de Toilette 50 ml [55 €].
SILLAGE ET RÉMANENCE

Je vais sans horizon notoire,
Sans suite et sans idéal presque,
Au gré d’un songe aléatoire,
J’ai pour chemin des arabesques.

Le long de veilles illusoires,
J’ai senti des parfums légers.
La nuit blanche en aurore noire
Insensiblement s’est changée.

Que m’enveloppent ces arômes,
De la nuit, seule survivance,
Chypre, fleurs, bois, poudres et baumes,
Par vagues, légère présence.

Rémanence d’un temps subtil,
Livre ton bouquet et ta fresque,
Verse ta caresse intactile :
Jasmin, santal et arabesque.

David Herschel