19 mars 2009

ROYAL BAIN

Une envolée d'aldéhydes nous rappelle que ce jus accuse son âge avec toujours autant d'élégance, puis une rose, fruitée en filigrane par la poire et le raisin [En 1941 Royal Bain avait pour nom Royal Bain de Champagne]. Quelques violettes printanières et une touche de lilas pour un accord floral pétillant sur une base poudrée-vanillée délicieusement rétro.

Tellement beau qu'on lui pardonne sa tenue, un peu juste, et son flacon, kitchissime.

★ ★ ★ ★

Eau de Toilette 125 ml [95 €] et 250 ml [130 €].
SILLAGE ET RÉMANENCE

Je vais sans horizon notoire,
Sans suite et sans idéal presque,
Au gré d’un songe aléatoire,
J’ai pour chemin des arabesques.

Le long de veilles illusoires,
J’ai senti des parfums légers.
La nuit blanche en aurore noire
Insensiblement s’est changée.

Que m’enveloppent ces arômes,
De la nuit, seule survivance,
Chypre, fleurs, bois, poudres et baumes,
Par vagues, légère présence.

Rémanence d’un temps subtil,
Livre ton bouquet et ta fresque,
Verse ta caresse intactile :
Jasmin, santal et arabesque.

David Herschel