21 février 2011

PARLEZ-MOI D'AMOUR

John Galliano, le nouveau Christian Lacroix du parfum.

Deux lancements en trois ans, un bilan s'impose. Sans surprise il est navrant. Faire du fric avec le parfum n'est peut-être pas si facile.

Après un premier opus repoussant, machine arrière toute avec une bluette à trois francs six sous. Car non seulement ce produit n'est pas inspiré, mais les ingrédients sont bon marché. Difficile de prendre les notes [rose, jasmin] au sérieux tant l'impression est synthétique.

Et ce parasitage d'une chanson iconique est un véritable scandale.

☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Eau de Toilette 30 ml [35 €] 50 ml [55 €] et 80 ml [65 €].
SILLAGE ET RÉMANENCE

Je vais sans horizon notoire,
Sans suite et sans idéal presque,
Au gré d’un songe aléatoire,
J’ai pour chemin des arabesques.

Le long de veilles illusoires,
J’ai senti des parfums légers.
La nuit blanche en aurore noire
Insensiblement s’est changée.

Que m’enveloppent ces arômes,
De la nuit, seule survivance,
Chypre, fleurs, bois, poudres et baumes,
Par vagues, légère présence.

Rémanence d’un temps subtil,
Livre ton bouquet et ta fresque,
Verse ta caresse intactile :
Jasmin, santal et arabesque.

David Herschel