05 mars 2012

MYRRHE ET DÉLIRES

La collection L'Art & la Matière s'enrichit d'un nouveau trésor.

Myrrhe & Délires surprend, doublement. Pour sa toute première apparition dans un Guerlain, la myrrhe n'a pas été mécaniquement guerlinée [preuve de la vivacité créative de la marque]. Et le parfum qu'on attendait sombre et encens est finalement gracile et nerveux.

Au coeur de la composition, cette oléorésine certes, ambrée, fumée, mais piquée de pamplemousse et de poivre doux, illuminée de réglisse [non sucrée] d'iris et de rose. Une tournure florale qui se chypre avec une délicatesse et une maîtrise époustouflantes.

Seul le nom manque un peu de finesse.

★ ★ ★ ★ ★

Eau de Parfum 75 ml [175 €]. Exclusivement dans les boutiques Guerlain.
SILLAGE ET RÉMANENCE

Je vais sans horizon notoire,
Sans suite et sans idéal presque,
Au gré d’un songe aléatoire,
J’ai pour chemin des arabesques.

Le long de veilles illusoires,
J’ai senti des parfums légers.
La nuit blanche en aurore noire
Insensiblement s’est changée.

Que m’enveloppent ces arômes,
De la nuit, seule survivance,
Chypre, fleurs, bois, poudres et baumes,
Par vagues, légère présence.

Rémanence d’un temps subtil,
Livre ton bouquet et ta fresque,
Verse ta caresse intactile :
Jasmin, santal et arabesque.

David Herschel