21 mai 2012

ALIEN

Alien est un parfum étrange. Mais contrairement à un parfum bizarre assemblé par des marketeux, Alien est un parti-pris d'auteur.

Dominique Ropion souffle le chaud et le froid sur son jasmin sambac. Le menthol et une note d'hydrocarbure d'un côté, l'ambre et une vanille sèche de l'autre. Des reflets non pas successifs mais concomitants, pour un résultat ondulant, chatoyant.

Ce jasmin protéiforme finit par se poser entre un boisé viril, et un poudré très femme. Alien confirme haut la main sa qualité d'ovni.

La tenue et le sillage sont remarquables, quant au flacon, c'est une oeuvre d'art à part entière.

★ ★ ★ ★

Eau de Parfum 30 ml [60 €] 60 ml [90 €] et 90 ml [110 €].
SILLAGE ET RÉMANENCE

Je vais sans horizon notoire,
Sans suite et sans idéal presque,
Au gré d’un songe aléatoire,
J’ai pour chemin des arabesques.

Le long de veilles illusoires,
J’ai senti des parfums légers.
La nuit blanche en aurore noire
Insensiblement s’est changée.

Que m’enveloppent ces arômes,
De la nuit, seule survivance,
Chypre, fleurs, bois, poudres et baumes,
Par vagues, légère présence.

Rémanence d’un temps subtil,
Livre ton bouquet et ta fresque,
Verse ta caresse intactile :
Jasmin, santal et arabesque.

David Herschel