01 novembre 2013

ROSE NACRÉE DU DÉSERT


La collection Les Déserts d'Orient est d'une ambition folle. Prouesse technique à couper le souffle, c'est aussi une lettre d'amour à la parfumerie arabe. L'hommage d'une Maison bi-centenaire à une tradition millénaire.

Rose Nacrée du Désert aurait pu être une Nahema teintée de oud, Thierry Wasser innove en tout point. A commencer par cette Rose de Damas dont la tête fruitée laisse place à un cuir poivré, viril même.

Le safran, qui tient ici le rôle habituellement réservé à la vanille chez Guerlain, donne une homogénéité remarquable, et un caractère bien trempé. L'évolution boisée [cèdre, patchouli] reste sèche, impériale. D'ailleurs Rose Nacrée pourrait être le nom d'un Pur Sang, à l'allure fière et empreint de liberté.

Magistral.

★ ★ ★ ★ ★

Eau de Parfum 75 ml [190 €].
SILLAGE ET RÉMANENCE

Je vais sans horizon notoire,
Sans suite et sans idéal presque,
Au gré d’un songe aléatoire,
J’ai pour chemin des arabesques.

Le long de veilles illusoires,
J’ai senti des parfums légers.
La nuit blanche en aurore noire
Insensiblement s’est changée.

Que m’enveloppent ces arômes,
De la nuit, seule survivance,
Chypre, fleurs, bois, poudres et baumes,
Par vagues, légère présence.

Rémanence d’un temps subtil,
Livre ton bouquet et ta fresque,
Verse ta caresse intactile :
Jasmin, santal et arabesque.

David Herschel