02 juillet 2007

L'ANTIMATIERE

Développée par Isabelle Doyen [le nez d'Annick Goutal] pour la marque helvétique LesNez, L'Antimatière est une énigme.

Premières vaporisations: je ne sens rien. Rien du tout. Nada!

L'Antimatière, parfum placebo?

Surprise, après quelques minutes, une odeur se développe doucement, très légère mais très tenace. Et étrangement familière.

La seule note que je détecte [la seule à détecter?] c'est l'ambre gris, cette substance sécrétée par les cachalots et utilisée comme base dans de nombreux parfums. L'Antimatière me fait penser à l'odeur d'un parfum sur un vêtement, plusieurs semaines après son application. Ne subsiste qu'un spectre... un souvenir... une personne?

Minimaliste et introspectif.

★ ★ ★ ★

Eau de Parfum 50 ml [57 €].
SILLAGE ET RÉMANENCE

Je vais sans horizon notoire,
Sans suite et sans idéal presque,
Au gré d’un songe aléatoire,
J’ai pour chemin des arabesques.

Le long de veilles illusoires,
J’ai senti des parfums légers.
La nuit blanche en aurore noire
Insensiblement s’est changée.

Que m’enveloppent ces arômes,
De la nuit, seule survivance,
Chypre, fleurs, bois, poudres et baumes,
Par vagues, légère présence.

Rémanence d’un temps subtil,
Livre ton bouquet et ta fresque,
Verse ta caresse intactile :
Jasmin, santal et arabesque.

David Herschel