08 décembre 2007

CUIR BELUGA

Aprés Bois d'Arménie, Iris Ganache, Rose Barbare et Angélique Noire, voici la dernière pièce du puzzle, le dernier joyau d'une collection monumentale: L'Art et la Matière de Guerlain.

L'ouverture est lumineuse [mandarine] et soignée [aldéhydes], puis ce fameux cuir éclot comme une fleur blanche: on est très loin du crin de cheval ou du remugle de bottes italiennes.

Ce cuir, c'est l'odeur d'une fine peau de chamois qu'on ne resiste pas à se passer sur le visage. Doux, confortable, chaud, vibrant, sexy, définitivement unique, il s'embrase avec l'apparition d'une vanille noble et distinguée. La tenue est hors du commun.

Cuir Beluga m'a mis à genoux devant sa beauté.

★ ★ ★ ★ ★

Eau de Parfum 75 ml [168 €].
Exclusivement dans les boutiques Guerlain.
SILLAGE ET RÉMANENCE

Je vais sans horizon notoire,
Sans suite et sans idéal presque,
Au gré d’un songe aléatoire,
J’ai pour chemin des arabesques.

Le long de veilles illusoires,
J’ai senti des parfums légers.
La nuit blanche en aurore noire
Insensiblement s’est changée.

Que m’enveloppent ces arômes,
De la nuit, seule survivance,
Chypre, fleurs, bois, poudres et baumes,
Par vagues, légère présence.

Rémanence d’un temps subtil,
Livre ton bouquet et ta fresque,
Verse ta caresse intactile :
Jasmin, santal et arabesque.

David Herschel