21 août 2008

FEERIE

Imaginés par le designer Joël Desgrippes, cette petite fée et ce flacon saphir sont enchanteurs. Le jus, réalisé par Antoine Maisondieu pour Van Cleef and Arpels, est un fruité-floral généreusement concentré, et composé d'ingrédients de qualité.

Alors pourquoi s'ennuie-t-on autant?

Probablement car cette violette, aussi remarquable soit-elle, baigne dans un sirop de fruits rouges trop tendance, et que le vétiver annoncé a coulé dans cette mélasse sucrée.

Ultra-commercial, mais soigné.

★ ★ ☆ ☆ ☆

Eau de Parfum 50 ml [75 €] et 100 ml [110 €].
SILLAGE ET RÉMANENCE

Je vais sans horizon notoire,
Sans suite et sans idéal presque,
Au gré d’un songe aléatoire,
J’ai pour chemin des arabesques.

Le long de veilles illusoires,
J’ai senti des parfums légers.
La nuit blanche en aurore noire
Insensiblement s’est changée.

Que m’enveloppent ces arômes,
De la nuit, seule survivance,
Chypre, fleurs, bois, poudres et baumes,
Par vagues, légère présence.

Rémanence d’un temps subtil,
Livre ton bouquet et ta fresque,
Verse ta caresse intactile :
Jasmin, santal et arabesque.

David Herschel