23 octobre 2008

ROADSTER

Il y a dorénavant deux types de parfums. Ceux qui sont lancés pour "faire un coup", et dont la carrière est généralement brève. Et d'autres qui ne suivent aucune mode, qui ont leur propre identité, et qui sont faits pour durer. Comme Roadster de Cartier.

L'énergie végétale d'une magnifique menthe verte démarre un moteur puissant, mais qui sait ronronner. Le ciste labdanum et des notes ambrées-vanillées donnent en effet à Roadster une ampleur, une force, mais également une douceur assez grisantes. Cette masculinité rassurante se confirme avec un vétiver diffus mais tenace.

Une réussite.

★ ★ ★ ★

Eau de Toilette 50 ml [47 €] et 100 ml [66 €].
SILLAGE ET RÉMANENCE

Je vais sans horizon notoire,
Sans suite et sans idéal presque,
Au gré d’un songe aléatoire,
J’ai pour chemin des arabesques.

Le long de veilles illusoires,
J’ai senti des parfums légers.
La nuit blanche en aurore noire
Insensiblement s’est changée.

Que m’enveloppent ces arômes,
De la nuit, seule survivance,
Chypre, fleurs, bois, poudres et baumes,
Par vagues, légère présence.

Rémanence d’un temps subtil,
Livre ton bouquet et ta fresque,
Verse ta caresse intactile :
Jasmin, santal et arabesque.

David Herschel