22 décembre 2008

COLOGNE

Sous des airs discrets, un parfum important.

Cologne de Thierry Mugler a déclenché une véritable lame de fond. Depuis son lancement en 2001, les eaux de cologne font un retour assez inattendu. Toutes les marques, y compris les plus prestigieuses, proposent désormais leur cologne ["Sport" de préférence].

Seulement Cologne est une eau de toilette, et ça change tout.

En tête, bergamote, fleur d'oranger, petit grain et néroli, pour un départ tonifiant et zesté. Puis le parfum se réchauffe grâce à une mystérieuse molécule S, associée à un musc et un vétiver translucides. L'évolution est subtile, comme un baiser ou un souffle sur une peau toute propre.

L'antithèse parfaite d'Angel.

★ ★ ★ ★ ★

Eau de Toilette 100 ml [46 €] et 300 ml [76 €].
SILLAGE ET RÉMANENCE

Je vais sans horizon notoire,
Sans suite et sans idéal presque,
Au gré d’un songe aléatoire,
J’ai pour chemin des arabesques.

Le long de veilles illusoires,
J’ai senti des parfums légers.
La nuit blanche en aurore noire
Insensiblement s’est changée.

Que m’enveloppent ces arômes,
De la nuit, seule survivance,
Chypre, fleurs, bois, poudres et baumes,
Par vagues, légère présence.

Rémanence d’un temps subtil,
Livre ton bouquet et ta fresque,
Verse ta caresse intactile :
Jasmin, santal et arabesque.

David Herschel