04 décembre 2008

GUERLAIN HOMME

La plus grosse déception de l'année.

Guerlain Homme [un boisé frais] est un concept nouveau pour la marque. Et c'est insuffisant. Ce parfum devait être un concept nouveau pour toute la parfumerie. Depuis 180 ans, Guerlain ne construit pas sa légende en suivant les autres.

Ce vétiver très basique, enjolivé par une pléthore de notes fusantes [citron vert, rhubarbe, menthe], ne tient pas la route. Avec certes moins de compétence, Hugo Boss, Azzaro, et des dizaines d'autres sont déjà passés par là.

Un plantage qui fait froid dans le dos.

☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Eau de toilette 50 ml [60 €] et 80 ml [75 €].
SILLAGE ET RÉMANENCE

Je vais sans horizon notoire,
Sans suite et sans idéal presque,
Au gré d’un songe aléatoire,
J’ai pour chemin des arabesques.

Le long de veilles illusoires,
J’ai senti des parfums légers.
La nuit blanche en aurore noire
Insensiblement s’est changée.

Que m’enveloppent ces arômes,
De la nuit, seule survivance,
Chypre, fleurs, bois, poudres et baumes,
Par vagues, légère présence.

Rémanence d’un temps subtil,
Livre ton bouquet et ta fresque,
Verse ta caresse intactile :
Jasmin, santal et arabesque.

David Herschel