29 janvier 2009

TOMMY GIRL

L'équilibre est souvent recherché en parfumerie. Le déséquilibre l'est parfois également. Malheureusement, le néant aussi.

Tommy Girl, du célèbre styliste américain Tommy Hilfiger, c'est le vide sidéral. Une mandarine siliconée, une menthe décolorée, un camélia au sourire parfait mais factice. Une composition entre déo et savonnette, délibérément superficielle, volontairement cruche.

Le non-parfum par excellence.

☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Eau de Cologne 50 ml [39 €] et 100 ml [50 €].
SILLAGE ET RÉMANENCE

Je vais sans horizon notoire,
Sans suite et sans idéal presque,
Au gré d’un songe aléatoire,
J’ai pour chemin des arabesques.

Le long de veilles illusoires,
J’ai senti des parfums légers.
La nuit blanche en aurore noire
Insensiblement s’est changée.

Que m’enveloppent ces arômes,
De la nuit, seule survivance,
Chypre, fleurs, bois, poudres et baumes,
Par vagues, légère présence.

Rémanence d’un temps subtil,
Livre ton bouquet et ta fresque,
Verse ta caresse intactile :
Jasmin, santal et arabesque.

David Herschel