26 février 2009

AZIYADE

Gingembre, cardamome, cannelle, vanille... Aziyadé est un festival de condiments, une véritable explosion d'épices.

Dans la lignée d'Arabie de Serge Lutens avec un cumin encore plus puissant, terriblement sensuel [sexuel?] et intrigant. Les fruits [prunes, dattes, figues] sont secs plutôt que confits et reposent sur un accord langoureux de tabac et d'encens.

De belles textures, une tenue à la hauteur, comme toujours Parfum d'Empire offre la satisfaction d'en avoir pour son argent.

★ ★ ★ ★

Eau de Parfum 50 ml [66 €] et 100 ml [92 €].
SILLAGE ET RÉMANENCE

Je vais sans horizon notoire,
Sans suite et sans idéal presque,
Au gré d’un songe aléatoire,
J’ai pour chemin des arabesques.

Le long de veilles illusoires,
J’ai senti des parfums légers.
La nuit blanche en aurore noire
Insensiblement s’est changée.

Que m’enveloppent ces arômes,
De la nuit, seule survivance,
Chypre, fleurs, bois, poudres et baumes,
Par vagues, légère présence.

Rémanence d’un temps subtil,
Livre ton bouquet et ta fresque,
Verse ta caresse intactile :
Jasmin, santal et arabesque.

David Herschel