23 février 2009

CINEMA

Pas d'Oscar pour Cinéma.

Cette création Yves Saint Laurent avait [presque] tout pour réussir. Des prémices hespéridés d'une grande délicatesse, un fond ambré, amandé et poudré, confortable et très élégant. Malheureusement au milieu, une pivoine et un amaryllis esseulés pour un coeur floral qui manque d'ampleur, et surtout d'ambition.

Reste un oriental soigneusement réalisé, mais un peu générique. Dommage.

★ ★ ☆ ☆ ☆

Eau de Parfum 35 ml [48 €] 50 ml [65 €] et 90 ml [90 €].
SILLAGE ET RÉMANENCE

Je vais sans horizon notoire,
Sans suite et sans idéal presque,
Au gré d’un songe aléatoire,
J’ai pour chemin des arabesques.

Le long de veilles illusoires,
J’ai senti des parfums légers.
La nuit blanche en aurore noire
Insensiblement s’est changée.

Que m’enveloppent ces arômes,
De la nuit, seule survivance,
Chypre, fleurs, bois, poudres et baumes,
Par vagues, légère présence.

Rémanence d’un temps subtil,
Livre ton bouquet et ta fresque,
Verse ta caresse intactile :
Jasmin, santal et arabesque.

David Herschel