06 avril 2009

NUIT DE LONGCHAMP

Les reformulations ne sont pas forcément une mauvaise chose. Fracas en est l'exemple parfait: réalisées avec soin, elles sont une chance incroyable, un authentique et passionnant voyage dans le temps.

Retour en 1934, date de création de Nuit de Longchamp... Les femmes abandonnent le look garçonne des années folles pour un classicisme plus intemporel. Les robes sont longues et drapées, les parfums sont chyprés.

Aldéhydes et une fleur d'oranger de caractère en tête. Rose de Turquie, jasmin de la vallée du Dadès et iris de Florence pour un coeur floral d'une grande élégance. Vétiver, mousse de chêne, baumes, et une note animale discrète mais efficace, pour un fond aristocratique et charnel.

Renaissance pour la Maison Lubin.

★ ★ ★ ★ ★

Eau de Parfum 50 [85 €] et 100 ml [115 €]. Parfums LUBIN - 21 rue des Canettes 75006 Paris.
SILLAGE ET RÉMANENCE

Je vais sans horizon notoire,
Sans suite et sans idéal presque,
Au gré d’un songe aléatoire,
J’ai pour chemin des arabesques.

Le long de veilles illusoires,
J’ai senti des parfums légers.
La nuit blanche en aurore noire
Insensiblement s’est changée.

Que m’enveloppent ces arômes,
De la nuit, seule survivance,
Chypre, fleurs, bois, poudres et baumes,
Par vagues, légère présence.

Rémanence d’un temps subtil,
Livre ton bouquet et ta fresque,
Verse ta caresse intactile :
Jasmin, santal et arabesque.

David Herschel