02 avril 2009

ROSE DU MAROC

Il y a un vrai problème chez The Body Shop.

La philosophie de l'entreprise est éminemment respectable, les boutiques sont colorées et bien conçues, l'accueil toujours amical et professionnel et pourtant les clients sont rares.

Seule explication: les produits. Sans personnalité, pas très différents de ce qu'on peut trouver en supermarché, voire tout simplement tristes pour certains. Dernier exemple en date, Rose du Maroc. Après quelques notes fruitées acidulées très fugaces, une rose qui étonne par son manque de profondeur et sa carence en émotion.

Un soliflore qui évoque une rose plutôt anglaise, style Yardley. Et ce n'est pas un compliment.

☆ ☆ ☆ ☆

Eau de Toilette 50 ml [25 €].
SILLAGE ET RÉMANENCE

Je vais sans horizon notoire,
Sans suite et sans idéal presque,
Au gré d’un songe aléatoire,
J’ai pour chemin des arabesques.

Le long de veilles illusoires,
J’ai senti des parfums légers.
La nuit blanche en aurore noire
Insensiblement s’est changée.

Que m’enveloppent ces arômes,
De la nuit, seule survivance,
Chypre, fleurs, bois, poudres et baumes,
Par vagues, légère présence.

Rémanence d’un temps subtil,
Livre ton bouquet et ta fresque,
Verse ta caresse intactile :
Jasmin, santal et arabesque.

David Herschel