04 juin 2009

AMETHYSTE

Avec Améthyste, Olivier Durbano explore la symbolique de ce quartz violet réputé pour stimuler la concentration, la créativité, et les rêves prémonitoires.

L’améthyste est dichroïque, sa couleur passe du bleuté au rougeâtre suivant l’angle de vue. Une ambivalence et un parfait équilibre, ici entre la vanille et l'encens.

Une introduction fruitée et poivrée, de raisin et de framboise, et déjà cette sensation de profonde originalité. Puis la durbanote, cet encens libéré de toute connotation religieuse [mais pas de mysticisme] vient se fondre sur la peau dans un dégradé de vanille et de cristaux d'ambre. Le palissandre et l'iris complètent cet accord de nuances boisées et poudrées.

Fusion de sensuel et d'occulte pour ce parfum visionnaire.

★ ★ ★ ★ ★

Eau de Parfum 100 ml [118 €].
SILLAGE ET RÉMANENCE

Je vais sans horizon notoire,
Sans suite et sans idéal presque,
Au gré d’un songe aléatoire,
J’ai pour chemin des arabesques.

Le long de veilles illusoires,
J’ai senti des parfums légers.
La nuit blanche en aurore noire
Insensiblement s’est changée.

Que m’enveloppent ces arômes,
De la nuit, seule survivance,
Chypre, fleurs, bois, poudres et baumes,
Par vagues, légère présence.

Rémanence d’un temps subtil,
Livre ton bouquet et ta fresque,
Verse ta caresse intactile :
Jasmin, santal et arabesque.

David Herschel