01 novembre 2010

LOVE

Bien dans l'air du temps, Love s'ouvre sur un bouquet, tout sauf capiteux, de lilas, de jacinthe, et de fleur d'oranger. Puis un musc s'animalise pendant une seconde avant de disparaître sous un nuage de talc. Un effet amusant et parfaitement maîtrisé. Love n'a cependant pas l'aspect crayeux d'un Flower de Kenzo, son accord poudré est moins radical, plus discret, plus vanillé, onctueux comme une lotion hydratante.

Deux ans après Chloé éponyme, la marque confirme ses bonnes dispositions.

★ ★ ★ ☆ ☆

Eau de Parfum 30 ml [53 €] 50 ml [72 €] et 75 ml [90 €].
SILLAGE ET RÉMANENCE

Je vais sans horizon notoire,
Sans suite et sans idéal presque,
Au gré d’un songe aléatoire,
J’ai pour chemin des arabesques.

Le long de veilles illusoires,
J’ai senti des parfums légers.
La nuit blanche en aurore noire
Insensiblement s’est changée.

Que m’enveloppent ces arômes,
De la nuit, seule survivance,
Chypre, fleurs, bois, poudres et baumes,
Par vagues, légère présence.

Rémanence d’un temps subtil,
Livre ton bouquet et ta fresque,
Verse ta caresse intactile :
Jasmin, santal et arabesque.

David Herschel