03 janvier 2011

BANG

Celui-ci n'est pas un désastre. Considérant "l'oeuvre" olfactive de Marc Jacobs, il y a même matière à s'enthousiasmer.

Un soliflore poivre, ou presque. Une composition simple mais soignée autour d'une note si familière. Bang explore toutes les facettes du poivre sauf la plus évidente [sèche et moulue]. Fraîche, croquante, juteuse, l'épice est travaillée comme un fruit mûr, pour un effet gustatif original. Un vétiver et un patchouli plutôt réservés donnent à l'ensemble une virilité qui finalement surprend par sa sobriété.

Le flacon n'est franchement pas ergonomique.

★ ★ ☆ ☆ ☆

Eau de Toilette 30 ml [40 €] 50 ml [55 €] et 100 ml [75 €].
SILLAGE ET RÉMANENCE

Je vais sans horizon notoire,
Sans suite et sans idéal presque,
Au gré d’un songe aléatoire,
J’ai pour chemin des arabesques.

Le long de veilles illusoires,
J’ai senti des parfums légers.
La nuit blanche en aurore noire
Insensiblement s’est changée.

Que m’enveloppent ces arômes,
De la nuit, seule survivance,
Chypre, fleurs, bois, poudres et baumes,
Par vagues, légère présence.

Rémanence d’un temps subtil,
Livre ton bouquet et ta fresque,
Verse ta caresse intactile :
Jasmin, santal et arabesque.

David Herschel