01 juillet 2014

ELIE SAAB LE PARFUM - L'EAU COUTURE


Peu de déclinaisons valent le coup. Et toutes ces Eaux [flankers savonneux, couleur vert clair] sont tellement oubliables.

Sauf L'Eau Couture d'Elie Saab, un drapé sobre et magnifique, taillé sur mesure par Francis Kurkdjian.

Plus linéaire mais aussi belle que l'originale, cette fleur d'oranger impressionne sa pureté, et sa tenue époustouflante. Délicatement héspéridée, et amandée juste ce qu'il faut, la note est saisissante de clarté. On baigne dans la lumière et la soie byzantine. Du jamais senti. Kurkdjian, qui a souvent travaillé cette matière, réalise avec L'Eau Couture un des parfums les plus précis et exigeants de sa carrière.

Un parfumeur et une fleur au zénith.

★ ★ ★ ★ ★

Eau de Toilette 30 ml [44 €] 50 ml [65 €] et 90 ml [90 €].
SILLAGE ET RÉMANENCE

Je vais sans horizon notoire,
Sans suite et sans idéal presque,
Au gré d’un songe aléatoire,
J’ai pour chemin des arabesques.

Le long de veilles illusoires,
J’ai senti des parfums légers.
La nuit blanche en aurore noire
Insensiblement s’est changée.

Que m’enveloppent ces arômes,
De la nuit, seule survivance,
Chypre, fleurs, bois, poudres et baumes,
Par vagues, légère présence.

Rémanence d’un temps subtil,
Livre ton bouquet et ta fresque,
Verse ta caresse intactile :
Jasmin, santal et arabesque.

David Herschel