01 janvier 2017

COLOGNE PRECIEUSE


Un tiers des gens qui ont la gentillesse de m'écrire sont à la recherche d'un parfum qui sent "le propre, la lessive". Guidée à la fois par la nostalgie et par le politiquement correct [qui touche aussi la parfumerie] cette tendance ne semble pas faiblir depuis une décennie.

Le premier réflexe est de se tourner vers quelque chose de figuratif, et laid, comme Clean Perfume. L'autre option consiste à trouver une fragrance avec de vraies matières, et un vrai travail d'écriture.

Néroli et basilic fusent comme un rayon de soleil après la pluie. Ils précèdent un duo de muscs blancs, et une petite rose opalescente. Cologne Précieuse n'a pas d'autre ambition que d'évoquer un beau savon, une chemise blanche immaculée, la douceur de draps fraîchement lavés.

On se surprend à sourire. Cette tendance a finalement du bon.

★ ★ ★ ☆ ☆

Eau de Cologne 50 ml [65 €] 100 ml [90 €] et 250 ml [125 €].
SILLAGE ET RÉMANENCE

Je vais sans horizon notoire,
Sans suite et sans idéal presque,
Au gré d’un songe aléatoire,
J’ai pour chemin des arabesques.

Le long de veilles illusoires,
J’ai senti des parfums légers.
La nuit blanche en aurore noire
Insensiblement s’est changée.

Que m’enveloppent ces arômes,
De la nuit, seule survivance,
Chypre, fleurs, bois, poudres et baumes,
Par vagues, légère présence.

Rémanence d’un temps subtil,
Livre ton bouquet et ta fresque,
Verse ta caresse intactile :
Jasmin, santal et arabesque.

David Herschel