29 septembre 2008

PLAY

Qui sait, à l'origine de Play il y avait peut-être une idée, un peu de créativité, un brin de personnalité... Les têtes pensantes de Givenchy ont certainement gommé tout ça pour ne froisser personne.

Aucune prise de risque : pamplemousse, orange, bergamote, puis quelques nuances vertes et boisées autour du vétiver... Une formule simple, parfaitement exécutée, relativement efficace, mais tellement familière qu'elle en devient vite soporifique.

Un lecteur MP3 futuriste qui joue du Richard Clayderman.

☆ ☆ ☆ ☆

Eau de Toilette 50 ml [44 €] et 100 ml [62 €].
SILLAGE ET RÉMANENCE

Je vais sans horizon notoire,
Sans suite et sans idéal presque,
Au gré d’un songe aléatoire,
J’ai pour chemin des arabesques.

Le long de veilles illusoires,
J’ai senti des parfums légers.
La nuit blanche en aurore noire
Insensiblement s’est changée.

Que m’enveloppent ces arômes,
De la nuit, seule survivance,
Chypre, fleurs, bois, poudres et baumes,
Par vagues, légère présence.

Rémanence d’un temps subtil,
Livre ton bouquet et ta fresque,
Verse ta caresse intactile :
Jasmin, santal et arabesque.

David Herschel