09 octobre 2008

MA DAME

Ma Dame n'est pas un parfum de madame. Au contraire, jamais une fragrance Jean-Paul Gaultier n'a été aussi girly et délurée.

Une rose épurée et limpide à la Chloé, soutenue par un accord fruité-acidulé d'orange et de grenade. Puis une évolution surprenante, légèrement âpre, à la fois aqueuse et alcoolisée, en hommage direct à ces pots de gels coiffants multicolores des années 80. Sillage et tenue impeccables.

Un humour, une décontraction, et une originalité fort sympathiques.

★ ★ ★ ★

Eau de Toilette 50 ml [60 €] et 100 ml [85 €].
SILLAGE ET RÉMANENCE

Je vais sans horizon notoire,
Sans suite et sans idéal presque,
Au gré d’un songe aléatoire,
J’ai pour chemin des arabesques.

Le long de veilles illusoires,
J’ai senti des parfums légers.
La nuit blanche en aurore noire
Insensiblement s’est changée.

Que m’enveloppent ces arômes,
De la nuit, seule survivance,
Chypre, fleurs, bois, poudres et baumes,
Par vagues, légère présence.

Rémanence d’un temps subtil,
Livre ton bouquet et ta fresque,
Verse ta caresse intactile :
Jasmin, santal et arabesque.

David Herschel