30 avril 2009

BAL MUSQUE

Si certains floraux se portent comme des bijoux, les parfums musqués sont davantage une seconde peau, un prolongement de soi. Ils capturent et magnifient des odeurs qu'on aimerait parfois cacher. Attirance? Répulsion? Paradoxe parfumé.

L'ouverture de ce Bal Musqué est gourmande, caractéristique des parfums Nez à Nez. La cannelle, la cerise et surtout la réglisse s'unissent dans une volupté qui annonce un musc animalisé, et sauvage.

Mais si cette bête rugit très fort, à aucun moment elle ne mord. Avec le temps elle devient comme un chaton, lové au creux d'une main. Le musc se fait prodigieusement doux, entre vanille et notes poudrées, à la manière d'un exclusif de Guerlain.

Un musc haut de gamme.

★ ★ ★ ★

Eau de Parfum 100 ml [89 €].
SILLAGE ET RÉMANENCE

Je vais sans horizon notoire,
Sans suite et sans idéal presque,
Au gré d’un songe aléatoire,
J’ai pour chemin des arabesques.

Le long de veilles illusoires,
J’ai senti des parfums légers.
La nuit blanche en aurore noire
Insensiblement s’est changée.

Que m’enveloppent ces arômes,
De la nuit, seule survivance,
Chypre, fleurs, bois, poudres et baumes,
Par vagues, légère présence.

Rémanence d’un temps subtil,
Livre ton bouquet et ta fresque,
Verse ta caresse intactile :
Jasmin, santal et arabesque.

David Herschel