20 septembre 2010

NOIR

Noir de Reminiscence explore une facette rarement à l'honneur dans les masculins : la douceur. Marre de l'arrogance et de la frime. Une oreille attentive, un sourire qui rassure, une main qui protège, c'est ça aussi être un homme.

L'attaque un peu raide de bergamote et d'eucalyptus contraste avec la suite, un encens d'une douceur infinie. Le ciste, l'opoponax et le patchouli [ingrédient fétiche de la marque] s'unissent avec fluidité, et un brin de mystère. Noir est un sanctuaire où l'on se confesse, un ashram où il fait bon s'abriter.

L'accord central est boisé, finement poudré, extrêmement enveloppant. Romantique aussi, avec en filigrane cette rose très sombre.

Atypique et brillant.

★ ★ ★ ★ ★

Eau de Toilette 100 ml [75 €].
SILLAGE ET RÉMANENCE

Je vais sans horizon notoire,
Sans suite et sans idéal presque,
Au gré d’un songe aléatoire,
J’ai pour chemin des arabesques.

Le long de veilles illusoires,
J’ai senti des parfums légers.
La nuit blanche en aurore noire
Insensiblement s’est changée.

Que m’enveloppent ces arômes,
De la nuit, seule survivance,
Chypre, fleurs, bois, poudres et baumes,
Par vagues, légère présence.

Rémanence d’un temps subtil,
Livre ton bouquet et ta fresque,
Verse ta caresse intactile :
Jasmin, santal et arabesque.

David Herschel