04 octobre 2010

LUMIERE NOIRE POUR FEMME

Comment ne pas aimer Francis Kurkdjian? Il est beau, intelligent, d'une extrême gentillesse, et surtout son talent est immense. Pourtant, les parfums de sa nouvelle Maison ne méritent, pour l'instant, qu'un intérêt poli.

L'impression que Kurkdjian fait juste "bouger le curseur" sur ses précédentes créations. Aqua Universalis ressemble à une version moins fruitée et clarifiée du joli Ma Dame. Lumière Noire Pour Femme reprend l'accord rose-patchouli de Lady Vengeance, cette fois dans une concentration plus intense, poivrée et animalisée [beaucoup de cumin, des odeurs de corps]. Un chypré consistant, qui rassurera ses investisseurs mais qui ne déplacera pas les foules.

Et vendre de la lessive c'est se tirer une balle dans le pied. Les gens veulent rêver Francis. Rêver.

★ ★ ☆ ☆ ☆

Eau de Parfum 70 ml [95 €].
SILLAGE ET RÉMANENCE

Je vais sans horizon notoire,
Sans suite et sans idéal presque,
Au gré d’un songe aléatoire,
J’ai pour chemin des arabesques.

Le long de veilles illusoires,
J’ai senti des parfums légers.
La nuit blanche en aurore noire
Insensiblement s’est changée.

Que m’enveloppent ces arômes,
De la nuit, seule survivance,
Chypre, fleurs, bois, poudres et baumes,
Par vagues, légère présence.

Rémanence d’un temps subtil,
Livre ton bouquet et ta fresque,
Verse ta caresse intactile :
Jasmin, santal et arabesque.

David Herschel