12 décembre 2011

BAISER VOLÉ

Deux grandes tendances actuelles : les parfums agressifs qui évoquent des produits désinfectants comme Dahlia Noir, et les fleuris apathiques tels Balenciaga Paris ou les derniers Kenzo.

Baiser Volé s'inscrit dans la deuxième catégorie avec ce musc amorphe, et le poudré d'un Guerlain dilué. Seul intérêt de ce Cartier, un lys très réaliste en tête. Verte, aqueuse, fraîchement coupée, la fleur est sublimée avec une minutie remarquable.

Une prouesse qui relève plus de l'exercice de style que du parti-pris.

★ ★ ☆ ☆

Eau de Parfum 30 ml [50 €] 75 ml [70 €] et 100 ml [100 €].
SILLAGE ET RÉMANENCE

Je vais sans horizon notoire,
Sans suite et sans idéal presque,
Au gré d’un songe aléatoire,
J’ai pour chemin des arabesques.

Le long de veilles illusoires,
J’ai senti des parfums légers.
La nuit blanche en aurore noire
Insensiblement s’est changée.

Que m’enveloppent ces arômes,
De la nuit, seule survivance,
Chypre, fleurs, bois, poudres et baumes,
Par vagues, légère présence.

Rémanence d’un temps subtil,
Livre ton bouquet et ta fresque,
Verse ta caresse intactile :
Jasmin, santal et arabesque.

David Herschel